Le P.O.T.S. , lorsqu’il se déclenche  au moment  de l’adolescence est souvent confondu avec le stress de mener à bien sa scolarité.
Mais une fois le diagnostic posé, des aménagements du temps scolaires et des examens peuvent être demandés. Parents, n’hésitez pas à vous battre car le syndrome est mal connu des médecins et administrations. 

Quelles démarches effectuer ?

Pour commencer, vous trouverez sur le site officiel une liste de toutes les démarches à effectuer.  En bas de page vous trouverez les liens utiles pour la poursuite des études en universités.

Vos principaux interlocuteurs seront : le principale de l’établissement de votre enfant, l’infirmière scolaire, le médecin scolaire, le professeur principale la M.D.P.H. (si il y a une reconnaissance d’handicap).
Ensemble ils formeront une équipe éducative.

 Ensemble vous pouvez mettre en place :

Pour l'année scolaire :

  • l’aide des professeurs pour l’envoie des leçons en cas d’absence,
  • de l’aménagement de l’emploi du temps,
  • une priorité pour le passage à la cantine,
  • une dispense de sport partielle ou totale, etc…

Lorsque la santé de votre enfant ne lui permet pas de se déplacer en cours, un système peut être mis en place, le service d’assistance pédagogique à domicile (SAPAD).
Vous pouvez vous renseigner sur le site de tous à l’école sur les différentes possibilités.
N’hésitez pas à discuter de toutes les possibilités envisageables en panachant toutes les propositions. Par exemple une demi-journée de cours complétée sur la semaine par des cours particuliers à domicile ou non.

N’hésitez pas à garder le contact avec l’infirmière scolaire car c’est elle qi sera en lien toute l’année avec votre enfant, qui l’accueillera pour des temps de repos et vous tiendra au courant des formulaires à remplir, notamment pour le tiers temps lors de examens.

Lors des examens :

  • un aménagement de la salle d’examen
  • une compensation de temps si un temps a été accordé pour se reposer, se restaurer, faire des soins etc… 

Ceci à l’aide du formulaire GEVA-SCO.

Chaque université à son propre fonctionnement, mais elles ont toutes une association où des élèves qui s’engagent à prendre les cours de l’élève en situation de handicap.
Renseignez-vous au moment des inscriptions ou des portes ouvertes lors de l’année de terminale.

Comme le P.O.T.S. est une pathologie mal reconnue nous n’avons pas trop de recul vis à vis des démarches à effectuer, si vous en avez faites d’autres et obtenue des résultats n’hésitez pas à communiquer avec nous.